Chronique d’un abandon progressif…

Le Chalet du Clot, hiver 2013

Le Chalet du Clot, hiver 2013

Il fut un temps où le site du Pont d’Espagne était considéré par les équipes municipales, non seulement comme une vitrine dont on tire du lait en période de pèlerinages, mais aussi comme une composante à part entière de la station de ski. Les téléskis étaient ouverts la plupart du temps, le télésiège une grande partir de l’hiver, et la promotion du site était assurée (évènements sportifs etc…). Les écoles de ski utilisaient également le site, non seulement pour les cours de fond, mais également pour les cours d’alpin débutant.

Au nom d’une prétendue rentabilité (mais parle-t-on de rentabilité pour la piscine ou la patinoire?), on a peu à peu réduit les plages d’ouverture du télésiège, et le téléski est de moins en moins ouvert (j’ai mis téléski au singulier volontairement). Le télésiège n’est plus ouvert que certaines vacances depuis un bon bout de temps et il sera difficile d’ouvrir le téléski moins souvent que cette saison 2013-2014.
On n’entretient plus certaines pistes, et de toutes façons il n’y a pas de raison de les entretenir puisque certaines sont désormais rayées des cartes (la noire du télésiège et celle du Litat de l’Azou).
On fait payer le parking, même lorsqu’il n’y a aucun service (ah si, les toilettes du Puntas) et que tout est fermé (avril 2013).
Les pistes de fond sont encore parfaitement entretenues. Pour combien de temps?

Quand je vois certains, aux manettes depuis plus d’un mandat, mettre le Pont d’Espagne dans leur programme, sans n’y avoir rien fait que des économies de bout de chandelles, je suis un peu surpris. Il y a bien plus à faire qu’améliorer l’accueil du Puntas (la seule promesse électorale qui soit faite par la liste de Cauterets Au Sommet si je ne m’abuse). Cliquez sur le lien Pont d’Espagne de leur programme, çà veut tout dire…

Je ne crois pas qu’ils aient conscience du potentiel des lieux pour le ski de fond, le ski alpin familial et débutant, et les sports de montagne, d’été ou d’hiver, en général.
Il serait d’ailleurs temps que Cauterets redevienne une station de Montagne!

Bon, bref, dimanche il y a les élections…

Publicités

4 réflexions au sujet de « Chronique d’un abandon progressif… »

  1. Il existait une noire ? je ne connais que la bleue et la rouge que j’ai eu le plaisir de dévaller encore cette année. Je suis entièrement d’accord avec vous, très bel article

    • La piste sous le télésiège et le couloir du Litas (en prolongement de la première traversée de la rouge et qui tombe en bas de la route du Cayan). Ils étaient entretenus à l’époque par Gégène ;o)

      • Quel dommage, ce serait top de réhabiliter ce secteur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s